2, Chemin de Lapras, Les clos des pâtureaux – 07100 Annonay

Tél. / Fax : 04 75 34 79 01

Technicien conseil en energies renouvelables

 

Okofenzehnder

Palazzetti

                                                                                                                               logo Poujoulat

wagner&co

 

 

 

qualibois-off qualisol-off qualipv-off eco-artisan-off qualitenr-off

Christophe KERMARREC

Les points noir du moteur de calcul de la règlementation thermique !

Le moteur de calcul, une boîte opaque !

Autre grief, le rôle du CSTB dans l’élaboration du moteur de calcul de la RT 2012. “L’outil de simulation est géré formellement par la DHUP. Mais en réalité, c’est le CSTB qui a la main sur le moteur de calcul où tout nouveau composant doit être intégré par un titre V“, explique Marcel Deneux. Le rapport de l’OPECST souligne le comptage imparfait du recours aux EnR mobilisées à travers les équipements du bâtiment, sans prendre en compte la gestion active de l’énergie, l’absence de plafond d’émission de CO2, et les difficultés rencontrées par certaines solutions comme la géothermie, la ventilation double flux ou le solaire thermique. Les deux parlementaires appellent à une refondation de la gestion de ce moteur de calcul en confiant les décisions à un “Haut conseil de l’efficacité énergétique“. Ce dernier intégrerait des universitaires, des architectes et d’autres acteurs du bâtiment à travers des collèges nommés par décret sur proposition d’instances représentatives. La DHUP assurerait le secrétariat tandis que le Gouvernement et l’OPECST désigneraient des personnalités qualifiées.

Nous jetons un pavé dans la mare“, estime Jean-Yves Le Déaut qui cite les propos d’Yves Farge : “Pouvons-nous nous permettre ce luxe, dans un pays où il manque 1 million de logements, où il faudrait rénover 800.000 logements chaque année ? Nous ne pouvons plus nous contenter de changements à la marge (…) Pour cela il faut une volonté politique forte, capable de mettre au pas une administration vivant de la complexification réglementaire…“. Plus diplomate, Marcel Deneux conclut : “Nous ne sommes pas naïfs au point de croire que tout changera tout de suite. Il reste beaucoup de frein culturels à lever chez les professionnels“.

Visite d’une maison équipée 100% énergies renouvelables !

  Icone calendrier Date: Le 5 juillet 2014 
Icone lieuLieu: Boulieu les Annonay

     Installateur : EURL TECHNOSOL

                 Energybox

Polénergie vous propose la visite d’une maison dont la production d’énergie est supérieure à sa consommation d’énergie.

« Lorsque nous avons acquit notre maison en 2010, nous avons réalisé des travaux d’isolation afin de réduire les consommations d’énergie et nous avons installé une Energybox chaudière à granulés (12 kW), des capteurs solaires thermiques (4 m²) et des panneaux solaires photovoltaïques (2,88 kWc).

Depuis deux ans nous utilisons une voiture électrique pour nos trajets de petite distance. »

Nous sommes ravie de pouvoir vous accueillir afin de partager notre expérience et vous présenter le fonctionnement de nos installations. »

 

 

Cette visite est l’occasion de découvrir différents systèmes, de bénéficier d’un retour d’expérience de la part du propriétaire et de l’installateur et de faire le point sur les dispositifs de financement avec Polénergie.

 

Fléchage POLENERGIE à partir de la place Joseph MONIER en face du bar PMU de Boulieu les Annonay.

Parking conseillé vers la place Joseph MONIER située à 200 m de la maison.

 

Rendez-vous à 10h00. (Durée environ 2h00)

 

Renseignements complémentaires : 04 75 35 87 34.

Pour faire du co-voiturage vous pouvez vous inscrire ou proposer des trajets via le lien ci-dessous.

Qualité de l’air intérieur : attention danger !

C’est un véritable cri d’alarme que lancent les industriels spécialisés dans la filtration de l’air : l’enjeu majeur de santé publique que représente la qualité de l’air intérieur est gravement sous estimé, causant de nombreux décès prématurés. La pollution de l’air serait chaque année à l’origine de 500 000 morts en Europe, dont 50 000 en France. En cause, les formaldéhydes, benzène et autres particules fines, surabondants dans les espaces clos. Or, dénoncent les fabricants de filtres, de systèmes d’épuration et de dépoussiérage du syndicat Uniclima, plus on calfeutre les bâtiments, moins on se soucie de la pollution intérieure. «La qualité de l’air intérieur est la laissée pour compte de la RT 2012, déplore Arnaud Paque, président du Comité Filitration et Epuration du syndicat, et directeur général de Camfil. On s’oriente vers des bâtiments de plus en plus hermétiques en se focalisant sur les économies d’énergie, au détriment de la qualité de l’air intérieur», Dans l’habitat comme dans le tertiaire ou l’industrie, des solutions existent, mais elles sont encore sous employées. Les filtres les plus efficaces, ceux de la catégorie F, ne représentent que 30 à 40 % des équipements installés, et principalement dans l’industrie. Le niveau G4 de filtration réglementaire actuel s’avère insuffisant pour arrêter les particules fines, inférieures à un micron. 
S’ajoute un autre problème : l’emploi de filtres à haute efficacité crée une résistance à l’air susceptible d’entraîner une surconsommation des ventilateurs. Et c’est souvent sur l’autel de la consommation d’énergie que l’exploitant, lors des opérations de maintenance, sacrifie la qualité de l’air intérieur, au profit d’un filtre moins efficace, mais aussi moins coûteux. C’est là toute la difficulté à laquelle se heurte la filière : comment faire prendre conscience d’un danger bien réel mais invisible à l’œil nu ?